Safer Internet for EU : initiative pour sensibiliser les plus jeunes aux risques des technologies en ligne

Mardi 6 février avait lieu la journée mondiale d’un Internet plus sûr (Safer Internet Day), initiative lancée par la Commission européenne en 2007 et qui n’a cessé de s’étendre depuis. Cet événement annuel a pour but de promouvoir un usage plus protégé et responsable des technologies en ligne et des smartphones notamment chez les enfants et les jeunes à travers le monde. Le thème de cette année est « Créer, connecter et partager le respect : un meilleur Internet commence par vous » et appelle chaque utilisateur à jouer son rôle pour garantir une meilleure utilisation du Web, en particulier pour les plus jeunes.

A cette occasion, la Commissaire pour le numérique Mariya Gabriel a lancé le projet de Safer Internet for the EU (#SaferInternet4EU) lors de la séance plénière du Parlement européen à Strasbourg. Cette campagne se déroulera tout au long de l’année 2018 et couvrira différents sujets, comme l’éducation aux médias contre les « fake news », fausses informations circulant sur la toile ; la sensibilisation aux risques liées aux nouvelles technologies en ligne et aux appareils connectés, et la « cyber-hygiène ». Le but est de lancer une réflexion sur les conséquences pour les enfants d’aujourd’hui et de demain de grandir dans un monde numérique.

  • Un concours européen sera lancé le 1er mars pour récompenser les initiatives innovantes visant à améliorer et rendre plus sûr l’usage d’Internet, venant de professionnels, enseignants ou jeunes eux-mêmes. Les participants peuvent s’inscrire sur le site betterinternetforkids.eu, soutenu par la Commission européenne ;
  • Un MOOC, cours en ligne ouvert à tous, sera disponible pour former les enseignants européens et leur fournir des ressources pédagogiques sur la cyber-sécurité, les fake news, la cyber-intimidation et la radicalisation ;
  • Enfin, tout jeune intéressé par la question peut devenir ambassadeur #SaferInternet4EU, à l’échelle européenne comme nationale.

La Commissaire Gabriel a affirmé : « Les nouvelles initiatives lancées aujourd'hui sont ouvertes à tous ceux qui se sont engagés à créer un internet plus sûr et j'ai hâte de voir de nouvelles initiatives locales émerger de toute l'Europe. J'encourage les gens à s'impliquer activement afin d'améliorer les compétences numériques dans notre société, la conscience numérique et l'éducation aux médias. ». 

La Commission européenne s’est déjà engagée auparavant pour promouvoir un Internet plus sûr, notamment par

  • la coordination au niveau européen des Réseaux Insafe et INHOPE, qui gèrent les centres Safer Internet existant dans les 28 Etats membres pour sensibiliser sur les dangers du net ;
  • l'adoption de plusieurs législations sur la protection en ligne des mineurs : Directive eCommerce, Règlement Général sur la Protection des Données, etc… ;
  • le développement de l’auto-réglementation, avec l’Alliance pour une meilleure protection des mineurs en ligne, qui rassemble des entreprises du secteur des TIC, médias, ONG, Unicef etc… pour améliorer l’environnement en ligne des enfants.

L’enjeu est important : on estime qu'aujourd’hui dans le monde, un utilisateur d’Internet sur trois est un enfant ; et que le nombre d’objets connectés utilisés devrait passer de 8 milliards aujourd’hui à 20 milliards d’ici 2020.


Plus d'informations :

Le site de la DG Economie et société numérique

Le site du centre Safer Internet en France

Print Friendly