Projet de résolution sur l’étiquetage d’origine obligatoire

In Agriculture - Développement Rural, Énergie - Environnement - Climat by Occitanie Europe

Les députés européens de la commission de l’environnement, de la santé et de la sûreté alimentaires dont Glenis Willmott (S&D, britannique) et Michèle Rivasi (Verts, française) font partie, ont adopté, le 22 mars 2016, un projet de résolution sur l’étiquetage d’origine obligatoire de certains aliments.

Ces députés ont déjà exprimé à plusieurs reprises leur position au sujet de l’étiquetage des aliments.  Ils souhaitent en effet la mise en place d’un étiquetage obligatoire du pays d’origine ou du lieu de provenance de certains aliments comme le lait ou la viande qui sont présent dans des aliments transformés.

Concernant la viande, cet étiquetage obligatoire s’applique déjà pour la viande bovine, porcine, ovine, volaille ou caprine, mais pas pour le reste, dit viande « mineure ». C’est pourquoi ce projet de résolution exige la mise en place d’un système où tous types de viande seraient soumis au même système d’étiquetage obligatoire.

Quant au lait, le projet de résolution propose que les ingrédients qui comprennent du lait soient obligatoirement étiquetés avec le pays d’origine ou le lieu de provenance

La Commission européenne considère, quant à elle, que l’étiquetage d’origine obligatoire serait trop coûteux pour l’Union européenne et priorise donc un système d’étiquetage volontaire.

Ce projet de résolution, adopté à 44 voix pour (19 contre), doit désormais être soumis au vote de la session plénière d’avril ou de mai prochain.

Print Friendly, PDF & Email