Pour en finir avec la violence à l’égard des femmes – Déclaration de la Commission européenne

À l'occasion du 25 novembre 2017, lors de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, la Commission européenne a publié une déclaration  intitulée "En finir avec la violence à l'égard des femmes".

Le contexte 

La Commission européenne a en effet appelé à ce que les violences à l'égard des femmes et des jeunes filles cessent. La déclaration termine par les mots suivants: L'Union européenne continuera d'œuvrer sans relâche, avec toute la panoplie d'instruments dont elle dispose, à l'élimination de la violence à l'égard des femmes et des jeunes filles et à faire en sorte que celle-ci appartienne au passé.

Cette question sociale, loin d'être une nouveauté était déjà au cœur des discussions des institutions européennes depuis le début de l'année 2017.

  • En mai 2017, la Commission a proposé que l'Union européenne adhère à la Convention d'Istanbul du Conseil de l'Europe dans le cadre de la convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes
  • En juin 2017, la Commission européenne a pris la direction de l'appel à l'action contre la violence à caractère sexiste dans les situations d'urgence.
  • En septembre 2017, la Commission européenne a lancé conjointement l'initiative Spotlight  lors de la 72e Assemblée générale. Elle se concentre sur les violences conjugales et familiales, les violences sexuelles et à caractère sexiste, les féminicides, la traite des êtres humains et l'exploitation sexuelle et économique.
  • Enfin, en octobre 2017, le Parlement européen a débattu en session plénière à Strasbourg sur le harcèlement sexuel suite à l’affaire Weinstein et aux voix qui se sont faites entendre au sein même du  Parlement européen.

Rappelant l'importance du sujet, la Déclaration de la Commission européenne indique que la violence à l'égard des femmes et des jeunes filles constitue l'une des violations des droits de l'homme les plus répandues et les plus dévastatrices à l'échelle de la planète. Les chiffres révèlent que 35 % des femmes ont été victimes de violence à un moment de leur vie et ce chiffre peut atteindre 70 % dans certains pays. L'exécutif européen précise également que ce fléau est un obstacle à l'égalité hommes-femmes, à l'émancipation des femmes et des filles et au développement durable global, ainsi qu'à la réalisation des objectifs de développement durable. Aussi est-il indispensable que cette question fasse l'objet d'un engagement de la part de tous les pays du monde.


Plus d'Informations:

Voir la déclaration de la Commission européenne

Voir le point presse du Parlement européen sur le sujet

Voir l'article du Conseil de l'Europe concernant la journée internationale du 25/11

Voir le Communiqué de Presse de la Commission européenne

Print Friendly