L’avenir de la PAC, dossier prioritaire pour la Présidence bulgare

Depuis le 1er janvier 2018, la Bulgarie occupe la fonction de Présidence du Conseil de l'UE, et ce, pour les six prochains mois. Dans le cadre de son programme de travail en matière d'agriculture, la Présidence a choisi de mettre l'accent sur la modernisation et la simplification de la politique agricole commune après 2020 et le budget consacré à l'agriculture dans le prochain cadre financier pluriannuel. En d'autres termes, la priorité de la nouvelle Présidence de l'UE dans le domaine de l'agriculture sera la réforme de la PAC post 2020.

Partant de la Communication de la Commission européenne présentée fin novembre 2017, la Présidence propose ainsi de mettre ce sujet sur la table des discussions lors de chaque Conseil des Ministres de l'Agriculture. Ce faisant, elle contribuera, aux côtés de la Commission européenne, à définir le cadre législatif sur l'avenir de la PAC. Celle-ci "devrait rester une politique communautaire forte et suffisamment financée, compte tenu des défis croissants qui se posent dans le monde liés à l’instabilité des marchés agricoles, aux changements démographiques, à la sécurité alimentaire et aux ressources naturelles limitées".

Dans son programme, elle propose par ailleurs de mettre l'accent sur les sujets prioritaires suivant :

  • La situation sur les marchés agricoles, l'évolution des prix par rapport aux niveaux de production
  • Les pratiques commerciales déloyales
  • La proposition de règlement sur les boissons spiritueuses
  • La participation de l'UE à la 13e session du forum des Nations unies sur les forêts (UNFF)
  • L'amélioration de la gestion de la santé animale dans l'UE et notamment le rôle de la faune sauvage dans le contexte de la santé animale.
  • Le bien-être animal durant le transport
  • Les aliments médicamenteux pour animaux

 


Plus d'Information:

Voir le programme de la Présidence Bulgare

Voir notre article sur la présentation des priorités de la Présidence Bulgare

Voir notre article sur la Communication de la Commission sur l’avenir de la PAC

Print Friendly