Le Conseil de l’UE a arrêté sa position sur le budget 2018

Les Etats membres ont trouvé un accord sur le budget de l'UE pour 2018, le 12 juillet dernier.

Le budget s’élèvera donc à 158,9 milliards d'euros en engagements et 114,4 milliards pour les paiements. Le budget 2018 va donc connaître une hausse respective de 0,6 % et 7,4 % par rapport à l'année passée.

Les engagements correspondent aux obligations juridiques (contrats, conventions, subventions) signées au cours d'un exercice financier donné (ici, un an). Les paiements sont les dépenses provenant des engagements souscrits lors de l'exercice en cours et/ou des exercices précédents.

Le Conseil a revu à la baisse la proposition de budget de la Commission européenne : les Etats ont décidé de diminuer les engagements de 1,7 milliards et les paiements de 1 milliard.

Pour la croissance et la cohésion (rubrique 1), le Conseil prévoit 76,5 milliards d'euros en engagements et 66,4 milliards en paiements, soit une hausse de 2,1 % et de 17,5 % :

  • le programme Horizon 2020 devrait voir son budget augmenter de 2,6 % en engagements et 5,8 % en paiements,
  • les réseaux transeuropéens bénéficieront d'une hausse de 3,9 % en engagements et 31,7 % en paiements,
  • le budget d'Erasmus + connaîtra une hausse de 9,5 % en engagements et 13,1 % en paiements,
  • le Corps européen de solidarité bénéficiera de 72,8 millions d'euros en engagements et 55,7 millions d'euros en paiements supplémentaires,
  • et l’Initiative pour l'emploi des jeunes verra son budget augmenter de 233,3 millions d'euros en engagements et 600 millions en paiements.

Côté sécurité et migration, le Conseil envisage d'allouer 720,0 millions d'euros en engagements et 481,2 millions en paiements au titre du Fonds européen pour la sécurité intérieure.

  • 719,2 millions d'euros en engagements et 594,4 millions en paiements seront dédiés aux questions migratoires, au sein du Fonds asile, migration et intégration,
  • L'instrument d'aide d'urgence recevra 200 millions d'euros en engagements et 220,6 millions d'euros en paiements afin d'aider les Etats en cas de catastrophe naturelle ou humaine.

Le Conseil adoptera officiellement sa position en septembre. La Présidence estonienne du Conseil sera ensuite chargée de négocier ce budget avec le Parlement européen. Les eurodéputés ne sont pas satisfaits de la baisse envisagée par le Conseil et des négociations difficiles sont attendues dès octobre.

 

En parallèle, le Conseil a adopté une position commune afin de rectifier le budget de l'année 2017 pour répondre à des événements imprévus :

  • il souhaite attribuer 500 millions d'euros en engagements à l’Initiative pour l'emploi des jeunes,
  • et mobiliser 1,2 milliard d'euros vers l'Italie suite aux tremblements de terre, dans le cadre du Fonds de solidarité de l'UE.

Plus d'Information:

Le communiqué de presse du Conseil, avec un tableau récapitulatif des montants

Le budget de l'UE

Print Friendly