Vers un réexamen de la politique européenne de voisinage (PEV)

In Action Extérieure by Occitanie Europe

Dans le contexte actuel de crise migratoire liée aux tensions aux abords des frontières de l’Union européenne, la révision de la politique européenne de voisinage est devenue une priorité à l’agenda politique européen. C’est en ce sens qu’une communication conjointe a été présentée, mercredi 18 novembre, par le Commissaire européen en charge de la politique de voisinage, Johannes Hahn, et la Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Frédérica Mogherini.

Axée sur 16 pays partenaires du voisinage de l’UE (Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie et Tunisie au sud ; Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Géorgie, Moldavie et Ukraine à l'est), cette politique européenne de coopération n’était pour l’heure pas tournée vers la sécurité. C’est en partie pour pallier cette faille, que l’Union européenne, de plus en plus confrontée à des défis sécuritaires, souhaite réexaminer la PEV afin de renforcer les partenariats existants ainsi que d’élargir les domaines de coopération actuels.

La Haute représentante expliquait ainsi, lors de la présentation de la communication conjointe, que « l'objet du présent réexamen de la PEV, [est de promouvoir] nos valeurs et intérêts communs, tout en incitant nos partenaires à renforcer leur coopération en matière de sécurité »

Le Commissaire Johannes Hahn, considérait quant à lui que « Notre défi le plus urgent est la stabilisation de notre voisinage ». Stabilisation, différenciation et appropriation seront alors les priorités de la nouvelle PEV tout en défendant et en continuant à promouvoir les valeurs universelles comme la démocratie, les droits de l’homme, les libertés fondamentales et l’Etat de droit.

La PEV réformée s’appuiera dès lors sur des secteurs clés comme :

  • Le soutien à un développement économique et social inclusif;
  • La stabilisation économique en créant des perspectives d'emplois pour les jeunes
  • La prévention des conflits et politiques de lutte contre le terrorisme et la radicalisation.
  • La mobilité sûre et légale
  • La lutte contre les migrations clandestines, la traite et le passage illicite d'êtres humains,
  • La collaboration avec les partenaires en matière de sécurité énergétique et d'action sur le climat

Afin de réaliser ces objectifs, l’UE doit assouplir ses relations avec les pays voisin et adopter une nouvelle approche plus efficace. La nouvelle PEV introduira quelques méthodes de travail nouvelles plus souples afin que l’UE puisse réagir plus rapidement aux nouveaux défis posés à son voisinage.

Ce réexamen doit maintenant faire l’objet de discussions entre les Etats membres et les pays partenaires afin de définir d'un commun accord de nouvelles priorités et la forme à donner aux futures relations.

 

Print Friendly, PDF & Email