Premier accord de financement social signé entre la France et l’Union Européenne

In Éducation - Culture - Affaires Sociales by Occitanie Europe

Pour la première fois depuis le lancement du programme européen pour l’Emploi et l’Innovation Sociale (EaSI) en 2014, l’Union Européenne et la France ont conclu un accord de financement social. Pour rappel, le programme EaSI est un instrument de financement européen visant à promouvoir un niveau élevé d’emplois durables et de qualité, à garantir une protection sociale correcte et adéquate, à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale et à améliorer les conditions de travail.

Ce programme regroupe trois différents volets dont le volet Micro-finance et entrepreneuriat social. Ce dernier a pour objectif de faciliter l’accès au micro-financement comme les microcrédits et le soutien aux entreprises sociales. Le régime de garantie EaSI a été lancé en juin 2015 et est financé par la Commission européenne et géré par le Fonds européen d'Investissement (FEI).

Cet accord, signé entre le Fond Européen d’Investissement et la Société financière de la NEF, Nouvelle Economie Fraternelle, a pour but de soutenir plus de 300 entreprises sociales en France. La NEF est une coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle.

L’accord vise les entreprises sociales et les micro-entreprises dont le principal objectif est de se concentrer sur le social et non de maximiser la distribution des bénéfices à leurs actionnaires ou leurs propriétaires privés. La NEF offrira ainsi 33 millions d’euros à ces entreprises qui ont souvent eu des difficultés à avoir un crédit provenant de sources bancaires traditionnelles.

Grâce à cet accord, les entrepreneurs tels que des producteurs de commerce équitable ou des agriculteurs biologiques, pourront demander un crédit auprès de la NEF et bénéficieront de crédits à taux réduits, sans devoir fournir de garantie. Le FEI ne fournit pas de soutien financier direct aux entreprises. Il facilite via des intermédiaires financiers locaux, ici la NEF, l’accès au micro-financement.

Print Friendly, PDF & Email