Les priorités de la Présidence finlandaise du Conseil de l’Union européenne

In Actualité de l'Union européenne by Occitanie Europe

Depuis le 1er juillet, la Finlande assure la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne. Cette présidence de six mois s’inscrit dans le cadre du programme de trio de présidences roumaine, finlandaise et croate pour la période janvier 2019 – juin 2020.

En effet, depuis 2009, un système de présidence tripartie a été mis en place pour coordonner les activités du Conseil de l’Union européenne. Trois pays sont désignés pour assurer successivement sur 18 mois la présidence. Ils doivent alors s’entendre sur un programme commun soumis à l’approbation du Conseil. La Finlande assume cette présidence durant une période importante : elle accompagnera les débuts du Parlement européen nouvellement élu et du nouveau collège de la Commission Von der Leyen, mais aura également la tâche complexe de clôturer les négociations sur le prochain cadre financier pluriannuel 2021-2027 et sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne prévue à ce jour au 31 octobre 2019.

Le programme de travail de la présidence finlandaise, intitulé Europe durable – Avenir durable, a souhaité placer la durabilité au cœur de son action. Pour ce faire, la Finlande a défini quatre priorités : les valeurs communes et l’Etat de droit, une Union plus compétitive et inclusive, la consolidation de l’Union européenne comme leader mondial sur le climat et la sécurité des européens.

Valeurs communes et état de droit – pièces maîtresses de l’action européenne

La Présidence finlandaise souhaite renforcer les instruments de défense de l’Etat de droit au sein de l’Union européenne, notamment en poursuivant les négociations visant à conditionner l’attribution des fonds européens au respect de l’Etat de droit. Elle souhaite également faire respecter les valeurs de l’Union européenne, notamment l’indépendance des juridictions, qui ont été menacées ces dernières années par plusieurs Etats membres de l’Union. En outre, la Finlande souhaite orienter sa présidence vers l’égalité des genres, la lutte contre l’exclusion et la corruption en Europe.

Une Union européenne compétitive et socialement inclusive

Le programme de travail finlandais prévoit d’approfondir le marché intérieur et de développer son aspect social, notamment autour de la mise en œuvre de nouvelles normes sociales, ainsi qu’un droit du travail et une protection sociale harmonisée grâce à la nouvelle Autorité européenne du travail. Tout un volet du programme de travail s’intéresse également à la politique industrielle européenne que la Finlande souhaite orienter vers une plus forte durabilité et vers une numérisation accrue. La Finlande se donne l’objectif de placer l’Union européenne au premier rang mondial en matière d’économie numérique, tout en respectant la vie privée des européen et en définissant des lignes directrices éthiques aux innovations à venir, en particulier pour l’intelligence artificielle.

L’Union européenne – leader mondial en matière de climat

Afin de respecter les objectifs de décarbonation de l’Accord de Paris, la Présidence finlandaise souhaite définir avant la fin de son mandat les éléments essentiels d’une stratégie à long terme de l’Union européenne sur le climat, notamment en s’intéressant à la réduction des déchets et à l’économie circulaire. Ces objectifs de décarbonation devraient également être retranscrits dans la future politique agricole commune (PAC) pour une utilisation raisonnée et durable des ressources.

Sauvegarde de la protection globale des citoyens

La Présidence finlandaise souhaite consolider la place de l’Union européenne sur la scène internationale, notamment en soutenant le respect du droit international, des droits de l’homme, l’égalité des gens et le respect de l’Accord de Paris. Elle souhaite, sur le volet des relations extérieures, préserver ses relations avec les Etats-Unis malgré les récentes altercations, réexaminer les relations avec la Chine et avoir une politique cohérente avec la Russie. En outre, la Finlande souhaite orienter la politique étrangère de l’Union européenne vers l’Afrique en plein développement. Elle souhaite également, nonobstant les réticences de certains Etats membres comme la France, poursuivre les efforts vers un élargissement de l’Union européenne aux Balkans occidentaux. Dans le domaine de la défense, la Finlande souhaite améliorer la capacité de l’Union européenne à faire face aux menaces hybrides en développant le Centre européen d’excellente pour la lutte contre les menaces hybrides. En outre, la Présidence finlandaise soutiendra la mise en œuvre des mesures récemment adoptées, dont la coopération structurée permanente et le fonds européen de défense et continuera à développer ses relations avec l’OTAN, notamment sur les enjeux de la mobilité militaire et sur les menaces hybrides.

Pour aller plus loin 

Site Internet de la Présidence finlandaise

Priorités de la Présidence finlandaise

 

Print Friendly, PDF & Email