L’élimination du « plafond de verre » pour les carrières scientifiques et académiques des femmes

In Éducation - Culture - Affaires Sociales, Recherche - Innovation - Entreprises by Occitanie Europe

La résolution d’Elissavet Vozemberg (PPE, grecque), largement adoptée, incite à mettre en place une « stratégie globale européenne afin d’atteindre une égalité universelle entre hommes et femmes dans leur carrière respective, dans le domaine de la science, de l’éducation et des technologies ».

La résolution souligne qu’en dépit des avancées des dernières années, l’égalité hommes-femmes dans le domaine scientifique et le monde universitaire n’a pas encore été réalisée. Les estimations chiffrées du plafond de verre reflètent la difficulté que rencontrent les femmes à progresser dans leur carrière à des niveaux similaires à leurs collègues masculins. Ainsi, les femmes sont largement sous-représentées dans les filières et carrières des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), ne représentant que 24% des professionnels des sciences et technologie. Selon la publication «She Figures» pour 2012, bien que 59% des diplômées universitaires dans les 28 États soient des femmes, elles ne représentent que 10% des recteurs d’université.

Les députés ont donc lancé un appel à la Commission et aux États membres à « mettre en place des mesures ciblées pour briser ce plafond de verre et lutter contre tous les stéréotypes sexués qui enferment l’un et l’autre sexe dans des rôles convenus ».
Pour cela, la résolution prévoit:

  • D’abolir les stéréotypes sexués et renforcer la confiance en soi
  • D’appliquer les dispositions juridiques pour assurer une égalité de traitement
  • Des changements et projets institutionnels
  • Mettre en place une conciliation vie professionnelle et vie privée.


Résolution disponible : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-TA-2015-0311+0+DOC+XML+V0//FR&language=FR

Image plafond de verre: © lecoachrebelle.com

Print Friendly, PDF & Email