La filière avicole française indemnisée par la Commission européenne

In Actualité de la Représentation d’Occitanie Europe, Agriculture - Développement Rural by Occitanie Europe

Le 19 janvier 2018, la Commission européenne a annoncé le versement d'une compensation financière aux éleveurs français de volailles ayant été fortement touchés par la grippe aviaire. Cette compensation s'élève à 65 millions d'euros et provient de 50% du budget européen (32,5 millions d'euros).

Le contexte 

Depuis le 28 novembre 2016, des élevages de canards et d'oies du sud-ouest de la France ont en effet fait état de plusieurs contaminations par le virus H5N8 (Influenza aviaire).

Pour l'Occitanie, il s'agit plus précisément d'élevages du Gers, des Hautes-Pyrénées et de Haute-Garonne. D'autres élevages des départements limitrophes ont également été touchés. C'est le cas des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Afin d'empêcher la transmission et la diffusion de cette maladie, les autorités françaises ont alors pris la décision suivante :

"l'interdiction de mise en place de palmipèdes entre le 31 mars 2017 et le 28 mai 2017 et une période de vide sanitaire obligatoire de 6 semaines entre le 17 avril et le 28 mai 2017 pour les palmipèdes."

En conséquent, un grand nombre d'éleveurs de volailles ont subi de fortes pertes financières. Le gouvernement français a alors demandé expressément en décembre 2017 à la Commission européenne "des mesures de soutien exceptionnelles" comme définies dans l'article 220 du règlement n° 1308/2013 intitulé "Mesures concernant les maladies animales et la perte de confiance des consommateurs en raison de l'existence de risques pour la santé publique, animale ou végétale".

C'est à cette requête que la Commission européenne répond aujourd'hui favorablement.

En bref 

Les éleveurs français affectés obtiendront une compensation financière pour couvrir en partie les pertes liées à ces restrictions sanitaires obligatoires. La Commission européenne précise que ces "restrictions sur les nouveaux animaux se sont prolongées jusque fin mai 2017". Ces restrictions n'ont pas touché uniquement les canards et oies, mais aussi certains élevages de dindes, poules ou encore poulets.

L'aide reçue sera calculée sur la base des standards d'élevages de volaille en France ainsi qu'en fonction des animaux non élevés à cause de ces restrictions obligatoires. La Commission européenne a souligné que les autorités françaises ont jusqu'au 30 septembre 2018 pour verser les aides financières.


Plus d'Information:

Voir le communiqué de presse du Ministère de l'Agriculture français

Voir les détails de la situation publiés par le Ministère de l'Agriculture français

Voir le site Internet de la DG AGRI

Print Friendly, PDF & Email

Représentation Occitanie Europe à Bruxelles
14 Rond-point Schuman - 1040 Bruxelles - Belgique
Tél. +32 2 280 09 19 - Fax. +32 2 230 67 83
E-mail: office@occitanie-europe.eu

X