Des start-ups françaises primées pour leurs concepts innovants de mobilité !

In Actualité de la Représentation d’Occitanie Europe by Mélissa

Jeudi 22 février, grande première à Bruxelles ! A deux pas du Parlement européen, au sein d'une bibliothèque nichée en haut d'un parc, se pressent des entrepreneurs de toute l'Europe qui, pour la plupart d'entre eux, foulent pour la première fois le sol de la capitale belge !

Leur point commun ? Avoir été sélectionnés parmi les 10 finalistes de la toute première édition du prix européen des start-ups de la mobilité.

Lancé en décembre 2017 par l'eurodéputée Karima Delli (Verts/ALE, française), présidente de la commission transport du Parlement européen, ce prix vise à "révéler les futurs champions européens de la mobilité durable". 

Parmi plus de 500 candidatures, 10 start-ups ont réussi à se démarquer par leurs solutions innovantes et durables. L'initiative souhaite constituer un véritable tremplin pour elles, en les aidant à gagner en visibilité sur la scène européenne et à bénéficier d'un accompagnement personnalisé. En effet, un tour des grands événements tech européens va leur être proposé, afin de faciliter leur mise en relation avec des investisseurs, partenaires et clients potentiels. Pendant 4 mois, elles vont également recevoir un coaching sur mesure business et juridique par le Boston Consulting Group, Parallel Avocats et Grimaldi Studio Legal.

L'enjeu de la cérémonie du 22 février était cependant encore plus conséquent. Il s'agissait pour elles de "pitcher" leur concept face à un jury exigeant, des invités prestigieux et un public nombreux. Parrainé par Frédéric Mazzela, PDG de l'entreprise de Blablacar, ce prix a également reçu le soutien de la Commissaire aux transports, Mme Violeta Bulc, de Bertrand Piccard, l'aventurier aux manœuvres de Solar Impulse, et du Secrétaire d’État français chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, ayant tous répondu présents pour l'occasion.

4 start-ups ont été particulièrement convaincantes et se sont donc vu remettre un prix. Il s'agit de deux entreprises françaises, Cocolis, qui met en relation des personnes souhaitant livrer un colis et des conducteurs disposant de place dans leur véhicule et Klaxit, plateforme de covoiturage domicile-travail. Elles ont été rejointes par Cargonexx, active dans le marché numérique des poids lourds et Maas Global, ayant développé un écosystème de mobilité intelligente au moyen d'une application mobile.

Face au succès de l'initiative, l'eurodéputée a évoqué l'organisation d'une seconde édition ! Affaire à suivre...

Print Friendly, PDF & Email