Galileo : mise en orbite tant attendue du « GPS Européen »

In Recherche - Innovation - Entreprises by Mélissa

Cela faisait 17 ans que l'Europe se préparait à ce moment ! Malgré les retards accumulés du projet, l'Europe peut aujourd'hui annoncer fièrement le lancement de son système de navigation par satellite. Alors que votre voiture était jusqu'à présent guidée par le Global Positionning System (GPS) américain, elle recevra à l'avenir des signaux provenant des deux systèmes satellitaires.

Plus précis que son homologue créé outre-Atlantique, Galileo constitue le premier aboutissement de la récente stratégie spatiale européenne. Il sera au cœur du déploiement de nouvelles technologies, telles que les voitures automatisées, les services urbains intelligents et les dispositifs connectés.

Pleinement opérationnel en 2020, ses 18 satellites en orbite lui permettent déjà de fournir plusieurs services initiaux :

  • Le système va être utilisé pour soutenir les sauveteurs lors des opérations d'urgence. Il pourra en effet géolocaliser rapidement les personnes perdues en mer ou en montagne.
  • A partir de 2018, tous les nouveaux véhicules vendus en Europe disposeront de cette technologie. Le système sera donc une aide à la navigation essentielle pour les Européens.
  • Il servira également à l'amélioration de la synchronisation des infrastructures critiques, concernant les opérations bancaires et financières, les télécommunications et les réseaux intelligents de distribution énergétique.

Pour bénéficier de ce système, les utilisateurs devront se doter de puces adaptées, déjà disponibles dans certains téléphones et autres dispositifs connectés. Elles seront de plus en plus répandues dans les mois à venir.

Cet événement constitue donc une belle réussite pour l'Europe, mais elle possède également une saveur toute particulière en Occitanie, où les acteurs industriels ont été très impliqués dans le développement du projet !


Plus d'Information:

Questions/Réponses sur Galileo

Print Friendly, PDF & Email