Appel à propositions PEV en région Méditerranée- « Initiative Européenne de Consolidation de la Paix »

In Actualité de la Représentation d’Occitanie Europe by Occitanie Europe

Programme et titre de l’appel à propositions

Programme européen de Voisinage en région Méditerranée

« Initiative Européenne de Consolidation de la Paix »


Référence de l’appel

EuropeAid/151271/DD/ACT/Multi


Date limite de dépôt des candidatures

5 avril 2016


Objectif de l’appel

L’objectif principal de cet appel est de soutenir et de promouvoir les conditions pour une résolution durable du conflit Israélo-arabe à travers la société civile et des engagements positifs des citoyens.

Cet appel est divisé en deux lots d’activités :

  • Lot 1 : engagement participatif civil pour la consolidation de la paix : promouvoir les conditions pour un engagement négocié sur le conflit.
  • Lot 2 : actions communes pour la consolidation de la paix : contribuer à la consolidation de la paix à travers des actions communes soutenant le développement socio-économique et renforçant les communautés les plus touchées par le conflit.


 

Action financées

Initialement, la durée de l’action est entre 24 et 48 mois, et celle-ci doit être implantée en Palestine et/ou Israël. Des activités spécifiques peuvent aussi être implantées dans la région (en Jordanie surtout) ou en Europe.

Concernant le Lot 1 :

Les actions éligibles de ce lot sont les suivantes :

  • Promouvoir, conseiller et mettre en œuvre des propositions existantes qui amènent à un engagement négocié dans le conflit Israélo-arabe.
  • Engager les communautés qui ne sont pas actives dans la résolution du conflit, mais qui sont fondamentalement pour la transformation du conflit, en particulier impliqués dans des initiatives pour les femmes ou les jeunes
  • Rechercher, collecter, et diffuser les informations sur l’impact et/ou les solutions du conflit, y compris les moyens de résoudre l’impasse actuelle politique. Initiative de nouvelle recherche, concepts innovants, et propositions de nouveaux modèles pour résoudre les crises urgentes entre les Israéliens et les Palestiniens

De plus, en parallèle, les actions de ce lot doivent avoir pour objectif de promouvoir la tolérance, la compréhension mutuelle et la confiance à la fois à l’intérieur (échelle nationale) et à l’extérieur (transnationale) à travers :

  • La promotion de modèles d’éducation sur la culture de non-violence et la reconnaissance mutuelle, par exemple avec un programme d’étude national et/ou des programmes d’apprentissage mixte
  • Contrebalancement des incitations et de la mauvaise information via les média et les initiatives/campagnes sociales comme par exemple en donnant des exemples positifs de partenariats et des bénéfices mutuels de la paix
  • Diffuser l’information et promouvoir la connaissance sur la résolution de conflit
  • Activités qui mettent en avant la reconnaissance mutuelle et la coexistence pacifique, en développant une approche basée sur les droits de l’homme et la non-violence des accords de paix du conflit.

Concernant le lot 2 :

Les actions de ce lot doivent s’adresser de manière pratique et stratégique aux besoins locaux en termes de développement socio-économique et de qualité de vie des communautés les plus touchées par le conflit. Ainsi il s’agit de construire une confiance mutuelle et d’aider à maintenir des conditions pour la viabilité des solutions pour les deux états.

Les actions doivent cibler des soutiens pratiques qui mettent en avant l’égalité et la résolution du conflit, en prouvant les réels avantages de la paix.

Les secteurs d’interventions peuvent inclure : environnement, protection et gestion des ressources naturelles, santé, eau, gouvernance locale, industries, éducation supérieure, coopération, droits culturels et sociaux, développement urbain.

Les actions de cette priorité peuvent être prises au niveau national, local ou même transnational, et doivent concerner à la fois les israéliens et les palestiniens, soit sous-forme de partenariat formel ou suivant un travail en commun.

 

Toutes les actions doivent prévoir des outils d’évaluation tels que des questionnaires, des sondages afin de mesurer les impacts des projets proposés sur les groupes ciblés.


Critères d’éligibilité

  • Être une personne légale sans but lucratif
  • Être une organisation de type : ONG, opérateur du secteur public, autorité locale, organisation internationale ou intergouvernementale
  • Etre établi dans un Etat membre de l’UE ou un des pays partenaires du Sud (Algérie, Egypte, Israël, Jordan, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie et la Tunisie), un pays qui bénéficie d’un Instrument de Préadhésion, ou un pays de l’Espace économique européen
  • Etre directement responsable de la préparation et la gestion des actions avec un partenaire et une entité affiliée, ne pas agir comme un intermédiaire
  • Pour les actions présentées par des pays et localités autres que la Palestine, Israël et la Jordanie, un partenaire avec une organisation locale dans un de ces trois pays ou localités est OBLIGATOIRE


Budget, cofinancement et montant de la subvention

Le budget disponible total est de 4,9 millions d'euros, dont 3,4 millions pour les activités du lot 1 et 1,5 millions pour celles du lot 2.

Au maximum 80% du coût total des actions éligibles seront financés.


Plus d’informations

https://webgate.ec.europa.eu/europeaid/online-services/index.cfm?ADSSChck=1456133180953&do=publi.detPUB&searchtype=QS&orderby=upd&orderbyad=Desc&nbPubliList=15&page=1&aoref=151271

Print Friendly, PDF & Email