Appel à propositions Erasmus+ Action clé 3 « l’inclusion sociale par l’éducation, la formation et la jeunesse »

In Actualité de la Représentation d’Occitanie Europe by Occitanie Europe

Programme et titre de l’appel à propositions

Erasmus+ Action clé n°3 Soutien à la réforme des politiques

L’inclusion sociale par l’éducation, la formation et la jeunesse


Référence de l’appel

2016/C99/05


Date limite de dépôt des candidatures

30 mai 2016


Objectif de l’appel

Le présent appel à propositions soutiendra des projets dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse visant à améliorer et à diffuser de bonnes pratiques à la fois innovantes et relevant du champ d’application de la déclaration sur la promotion de l’éducation à la citoyenneté et aux valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination.

Toute proposition soumise dans le cadre de cet appel devra répondre à l’un des deux objectifs généraux suivants :

  • prévenir toute radicalisation violente et promouvoir les valeurs démocratiques, les droits fondamentaux, la compréhension interculturelle et la citoyenneté active;
  • encourager l’inclusion des apprenants défavorisés, notamment des personnes issues de l’immigration, tout en prévenant et en combattant les pratiques discriminatoires.

 

En outre, chaque proposition devra répondre au moins à l’un et au maximum à trois des objectifs spécifiques suivants:

  • améliorer l’apprentissage des compétences sociales et civiques, encourager la connaissance, la compréhension et le droit à la propriété des valeurs démocratiques et des droits fondamentaux;
  • prévenir et combattre toute forme de discrimination et de ségrégation dans l’éducation;
  • promouvoir l’égalité hommes-femmes dans le cadre éducatif, lutter contre les stéréotypes de genre et prévenir les violences à caractère sexiste;
  • améliorer l’accès à une éducation et à une formation inclusives et de qualité dans le système traditionnel, en mettant l’accent sur les besoins des apprenants défavorisés;
  • encourager la compréhension mutuelle et le respect entre les personnes issues de différents milieux ethniques ou religieux et de différentes croyances ou convictions, notamment en traitant les stéréotypes et en promouvant le dialogue interculturel;
  • améliorer l’esprit critique ainsi que la connaissance de l’informatique et des médias chez les enfants, les jeunes, les éducateurs et le personnel éducatif;
  • créer des cadres éducatifs inclusifs et démocratiques;
  • soutenir les professeurs et les éducateurs dans la résolution de conflits et la gestion de la diversité;
  • prévenir la radicalisation dans les prisons et les établissements fermés;
  • encourager la participation des jeunes à la vie sociale et civique, développer l’inclusion et les pratiques de proximité pour toucher les jeunes;
  • faciliter l’apprentissage de la ou des langues d’enseignement pour les migrants nouvellement arrivés;
  • évaluer les connaissances et valider les apprentissages antérieurs des migrants nouvellement arrivés;
  • améliorer la qualité des activités d’enseignement informelles, des pratiques des éducateurs et du volontariat.

Cet appel comprend deux lots:

  • Lot n°1: éducation et formation
  • Lot n°2: jeunesse.

Cet appel soutient trois volets de projets :

  • Volet n°1: projets de coopération transnationale (lots n°1et 2)
  • Volet n°2: projets de volontariat à grande échelle (lot n°2)
  • Volet n°3: mise en réseau des agences nationales pour Erasmus+ (lot n°2).


 

Action financées

Les activités doivent débuter entre le 1er et le 31 décembre 2016. La durée du projet est de 24 ou de 36 mois.

Les activités qui seront financées dans le cadre de cet appel peuvent inclure (liste non exhaustive):

  • Volet n°1

— Projets de coopération transnationale

— Des modèles de coopérations/partenariats et de réseaux qui impliquent la participation de parties prenantes (publiques/privées) pertinentes dans divers secteurs;

—des méthodes, des outils et du matériel didactique adaptés, notamment la conception de programmes et de cours;

—des conférences, des séminaires, des ateliers et des réunions avec des responsables politiques et des décideurs;

—l’évaluation, le partage et la reconnaissance de bonnes pratiques et d’expériences d’apprentissage;

—des formations et d’autres activités de renforcement des capacités (par exemple, pour les professeurs, les éducateurs, les autorités locales, le personnel pénitentiaire, etc.);

—des approches de soutien et des pratiques de proximité par des jeunes pour d’autres jeunes;

—des activités de sensibilisation et de diffusion ciblées, comprenant du matériel d’information et des stratégies de communication efficaces;

—des recommandations opérationnelles ou stratégiques dans les secteurs de l’éducation, de la formation et de la jeunesse qui répondent aux objectifs de la déclaration de Paris;

—des activités d’évaluation.

  • Volet N°2

— Projets de volontariat à grande échelle

—Des activités de volontariat pour jeunes âgés de 17 à 30 ans résidant dans un pays éligible et d’une durée comprise entre deux mois et un an;

—des activités de sensibilisation et de diffusion ciblées, comprenant du matériel d’information et des stratégies de communication efficaces;

—des conférences, des séminaires, des ateliers et des réunions avec des responsables politiques et des décideurs;

—des recommandations opérationnelles et stratégiques dans le secteur du volontariat pertinentes au vu de la situation des migrants nouvellement arrivés;

—des approches de soutien et des pratiques de proximité s’adressant aux jeunes issus de groupes défavorisés;

—des activités d’évaluation.

  • Volet n°3

— Réseau d’agences nationales pour Erasmus+

—Des activités de sensibilisation et de diffusion ciblées, comprenant du matériel d’information et des stratégies de Communication efficaces;

—des conférences, des séminaires, des ateliers et des réunions avec des responsables politiques et des décideurs;

—l’évaluation, le partage et la reconnaissance de bonnes pratiques et d’expériences d’apprentissage;

—des modèles de coopérations/partenariats et de réseaux qui impliquent la participation de parties prenantes (publiques/privées) pertinentes dans divers secteurs;

—le développement de méthodes, d’outils et de matériel didactiques;

—l’établissement de recommandations politiques et d’exemples de bonnes pratiques;

—des approches de soutien et des pratiques de proximité s’adressant aux jeunes issus de groupes défavorisés;

—des formations et d’autres activités de renforcement des capacités pour les organisations/établissements comprenant

Des éducateurs et des volontaires;

—l’intégration d’innovations/de bonnes pratiques éprouvées au sein de systèmes traditionnels aux niveaux local, régional, national et européen;

—un travail de terrain en faveur de la jeunesse et des activités de volontariat pour évaluer les connaissances acquises;

—des activités d’évaluation.


Critères d’éligibilité

Les candidats éligibles sont les organisations publiques et privées actives dans les secteurs de l’éducation, de la formation et de la jeunesse dans les domaines couverts par la déclaration de Paris.

Les candidats considérés comme autorisés à répondre au présent appel à propositions sont les suivants:

  • les établissements d’enseignement et autres prestataires de services éducatifs,
  • les autorités publiques au niveau national/régional/local responsables de l’éducation, de la formation et de la jeunesse,
  • les organisations à but non lucratif (ONG),
  • les établissements de recherche,
  • les organisations du commerce et les partenaires sociaux,
  • les centres d’orientation et de reconnaissance,
  • les organisations internationales,
  • les entreprises privées,
  • les réseaux des organisations mentionnées ci-dessus sont également éligibles dès lors qu’ils sont dotés de la personnalité juridique
  • les agences nationales pour Erasmus+ dans le secteur de la jeunesse

Seules les candidatures d’entités légales établies dans les pays suivants sont éligibles:

  • les 28 États membres de l’Union européenne,
  • les pays de l’AELE/EEE: l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège,
  • les pays candidats à l’adhésion à l’Union européenne: la Turquie, l’ancienne République Yougoslave de Macédoine

Exigences concernant la composition minimale du partenariat

  • Volet n°1: 4 organisations représentant 4 pays éligibles. Si des réseaux sont impliqués dans le projet, le partenariat doit inclure au moins 2 organisations qui ne soient pas membres du réseau (par exemple, deux partenaires du réseau et deux organisations non membres du réseau);
  • Volet n°2: 3 organisations représentant 3 pays éligibles;
  • Volet n°3: 4 agences nationales pour Erasmus+ dans le secteur de la jeunesse, représentant 4 pays éligibles


 

Budget, cofinancement et montant de la subvention

Le budget total disponible pour le cofinancement des projets au titre du présent appel s’élève à 13 000 000EUR, répartis comme suit:

  • Lot n°1: éducation et formation 10 000 000EUR
  • Lot N°2: jeunesse 3 000 000EUR

Budget par volet :

Volet 1

 

Total: 10 500 000euros

Lot n°1:10 000 000euros

Lot n°2: 500 000euros

Volet 2

 

Lot n°2 : 1 000 000euros
Volet 3

 

Lot n°2 : 1 500 000 euros

 

La contribution financière de l’Union européenne ne peut excéder 90% des coûts totaux éligibles du projet. La subvention maximale par projet s’élèvera à 500 000EUR.


Plus d’informations
  • L’appel à proposition :

http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:C2016/099/05&from=FR

 

Print Friendly, PDF & Email