A la veille d’Addis-Abeba : la Commission européenne et le Parlement européen au diapason sur l’agenda post-2015

In Action Extérieure by Occitanie Europe

Le 23 juin 2015, à l’occasion d’un échange de vues entre le Commissaire européen en charge du développement, Neven Mimica, et les eurodéputés de la commission parlementaire DEVE, les deux Institutions se sont accordées sur un argumentaire commun en vue de la Conférence internationale sur le financement du développement qui aura lieu à Addis-Abeba (Ethiopie) du 13 au 16 juillet 2015.
Ainsi, les principaux thèmes qui seront défendus par l’Union européenne lors de l’élaboration de l’agenda post-2015, porteront en priorité sur le relèvement de l’aide publique au développement (APD), la lutte contre le blanchiment d’argent, la lutte contre les flux illicites et l’évasion fiscale, les droits de l’homme, la bonne gouvernance, et l’Etat de droit.
Dans cette perspective, Neven Mimica a déclaré au cours de la discussion : « nous comptons sur vous pour plaider ces différents points et élaborer la réponse politique de l’Union européenne concernant les Objectifs de Développement Durable ».
Néanmoins, malgré les positions convergentes de chacune des Institutions, les parlementaires européens ont reproché à la Commission européenne son manque de fermeté vis-à-vis du non respect par les Etats membres de consacrer 0,7% de leur PIB à l’APD. Le député Ivo Stier (PPE, Croate) a quant à lui enjoint le Commissaire à proposer « des instruments nouveaux pour la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption ». Enfin, le député allemand Norbert Neuser a mis en avant 3 priorités pour le groupe S&D : les ODD, la question des réfugiés, et le cadre post-Cotonou.


Plus d’informations : Commission DEVE

Print Friendly, PDF & Email