Un nouveau consensus européen proposé par la Commission européenne en matière d’aide au développement

Le 22 novembre dernier à Strasbourg, le Collège des commissaires a adopté, dans une communication conjointe de la Commission européenne et du Service européen pour l’action extérieure, les premiers jalons d’une nouvelle politique européenne de développement plus efficace et adaptée aux défis d’aujourd’hui.

Le nouveau « Consensus européen sur le développement » ainsi proposé, devrait désormais servir d’orientations et de priorités partagées par la Commission, le Parlement européen et le Conseil de l’UE pour guider la politique européenne de développement jusqu’à l’horizon 2030.

Les nouvelles bases du Consensus européen

Dans un monde en constante évolution, l’Union européenne se doit de toujours s’adapter pour faire face aux nouveaux défis qu’elle rencontre. Or, le Consensus européen en matière d’aide au développement, défini il y a maintenant dix ans, n’avait pas été modifié depuis.

La présente communication devra ainsi répondre aux objectifs universels de développement durable (ODD) fixés pour l’horizon 2030, ainsi qu'aux nouveaux défis de la sécurité et des migrations. Ce nouveau Consensus pourrait faire l'objet d'une déclaration commune des trois institutions européennes au premier semestre de 2017 afin de permettre à l’UE d’apporter sa contribution lors du forum politique de l'ONU sur les ODD en juillet 2017.

La sécurité et la migration au cœur du débat

Avec cette nouvelle communication, un lien très clair entre sécurité et développement ainsi qu’entre migration et développement a été établi. C’est pourquoi, la future politique européenne de développement continuera de se concentrer sur les pays étant les plus vulnérables, sans exclure pour autant la coopération avec les pays à revenus intermédiaires.

Fort de ce constat, la Commission a souhaité que l’Union européenne ainsi que ses Etats membres puissent intégrer plus systématiquement dans leurs politiques de développement, les dimensions économique, sociale et environnementale du développement durable.

Enfin, la Commission elle-même souhaite coopérer plus étroitement à ce processus en partageant des analyses, des stratégies communes comme des rapports réguliers sur les progrès accomplis pour accroître la crédibilité, l’efficacité et l’impact de l’aide.


Plus d'Information:

Communiqué de la Commission européenne sur le nouveau consensus européen : http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-16-3884_fr.htm?locale=FR

Print Friendly