Reformulation du « consensus européen pour le développement »

Les futures orientations de la Politique de Développement de l’UE ont fait l’objet de discussions jeudi 12 mai à Bruxelles à l’occasion de la réunion du Conseil Affaires étrangères.

Soulignant la multiplication des conflits dans le monde et la crise européenne des réfugiés, les ministres européens des Affaires étrangères et du Développement international ont exprimé leur volonté d’intégrer la migration et la sécurité dans la future politique de développement de l’UE. Parmi les positions également avancées lors de ce Conseil figurent également la question d’impliquer davantage le secteur privé pour multiplier l’aide publique des États. L’intervention du secteur privé contribuerait notamment à innover le système de financement du développement en garantissant le préfinancement de certains projets.

La formulation de ces orientations s’inscrivait dans la perspective de la révision du « consensus européen pour le développement », établi en 2015 pour fixer les priorités, l’approche et les principes de la politique de développement de l’UE, afin de l’adapter à la mise en œuvre des objectifs universels de développement durable à l’horizon 2030.

Neven Mimica, Commissaire en charge de la Coopération internationale et du Développement, présentera ainsi en novembre prochain des propositions sur ces nouvelles orientations. Trois éléments principaux devraient guider ce nouveau consensus européen :

  • Le renforcement du lien entre paix, sécurité et développement
  • La migration et le développement ainsi que l’aide humanitaire et le développement
  • L’aide publique au développement plus efficace en matière d’utilisation de fonds, mais également en termes réels.
Print Friendly