Facteur de croissance et d’emploi, la société de l’information participe en Europe au développement économique et social. Afin d’accélérer la transition de l’Europe vers l’économie de la connaissance, l'Union européenne (UE) a mis en place un ensemble d'actions visant à favoriser la recherche et le développement des technologies de l'information et des communications (TIC).

La stratégie numérique pour l'Europe est l'une des sept initiatives phare de la stratégie Europe 2020 et vise à définir le rôle moteur éminent que les technologies de l'information et des communications sont appelées à jouer si l'Europe veut voir ses ambitions pour 2020 couronnées de succès. D’une manière générale, la stratégie numérique est axée sur les technologies et services en ligne du XXIe siècle qui permettront à l’Europe de stimuler la création d’emplois, favoriser la prospérité économique et améliorer le quotidien des citoyens et des entreprises de l’UE de multiples façons.

Objectifs

L'objectif global de la stratégie numérique est de procurer des avantages économiques et sociaux durables grâce à un marché unique numérique basé sur l'internet rapide et ultrarapide et des applications interopérables.

Activités

La stratégie établie sept domaines d’actions prioritaires :

Créer un marché numérique unique;

Afin d'encourager un marché intérieur ouvert et compétitif pour la société de l'information et les médias, le premier objectif vise à établir un espace européen unique de l'information offrant des communications à haut débit abordables et sûres, des contenus de qualité et diversifiés, et des services numériques.

Ainsi la Commission va mener des actions d’envergure dans les domaines ci-dessous :

  • Ouvrir l’accès au contenu
  • Simplifier les transactions en ligne et transnationales
  • Susciter  la confiance numérique
  • Renforcer le marché unique des services de télécommunications 

Améliorer les conditions générales en matière d’interopérabilité entre les produits et services liés aux TIC;

Afin de tirer le plus grand profit du déploiement des TIC, l'interopérabilité des dispositifs, applications, référentiels de données, services et réseaux doit encore être accrue. Cela suppose d’améliorer la normalisation dans le domaine des TIC, de promouvoir une meilleure utilisation des normes, et enfin d’accroître l'interopérabilité par la coordination.

Renforcer la sécurité de l’internet et la confiance des utilisateurs;

Afin de garantir la sécurité pour les utilisateurs d’internet, l’UE fournira un large éventail de mesures dans le domaine de la sécurité des réseaux et de l'information et de la lutte contre la cybercriminalité. Par ailleurs, le droit à la protection de la vie privée et des données personnelles est, dans l'UE, un droit fondamental qu’il faut faire respecter effectivement par tous les moyens possibles. La création d’une plateforme européenne de la cybercriminalité sera envisagée à l’horizon 2012.

Garantir un accès beaucoup plus rapide à l’internet;

La stratégie 2020 a souligné l'importance du déploiement du haut débit pour promouvoir l'insertion sociale et la compétitivité dans l'UE. Pour ce faire la Commission veillera à garantir une couverture universelle en haut débit avec des vitesses accrues, à promouvoir le développement des réseaux NGA, et à suivre la mise en œuvre des dispositions législatives sur le caractère ouvert et neutre de l'internet.

Encourager les investissements dans la recherche et le développement;

Pour pallier à la faiblesse des investissements dans la recherche et le développement en Europe, la Commission propose comme actions de redoubler d’efforts et d’accroitre l’efficacité des investissements, d’exploiter au mieux le marché unique pour stimuler l’innovation dans le domaine des TIC, et de soutenir des initiatives lancées par les entreprises, en matière d’innovation.

Favoriser la culture, les compétences et l’inclusion numériques;

La réduction de la fracture numérique demeure un des objectifs fondamentaux pour l’UE, afin d’intégrer les membres des catégories sociales défavorisées dans la société numérique au même titre que les autres citoyens. En outre, la Commission soutiendra la formation de tous les Européens à l’utilisation des TIC et des médias numériques à travers un effort de sensibilisation.

Appliquer les TIC pour relever des défis sociaux tels que le changement climatique, l’augmentation des coûts des soins de santé et le vieillissement de la population.

L’UE entend utiliser le déploiement des TIC pour la réalisation d'objectifs stratégiques tels que le soutien à une société vieillissante, la lutte contre le changement climatique, la réduction de la consommation d'énergie, l'amélioration de l'efficacité des transports et de la mobilité, la responsabilisation des patients et l'insertion sociale des personnes handicapées.

Ainsi les TIC pourront favoriser l’UE dans sa lutte en faveur de l’environnement, notamment grâce à une évolution structurelle vers des produits et services consommant moins de ressources,  vers des économies d'énergie dans les bâtiments et les réseaux d'électricité ainsi que vers des systèmes de transport intelligents plus efficaces et plus sobres en énergie.

Concernant la santé, la Commission engagera des actions en faveur du déploiement des technologies liées à la santé en ligne en Europe pour permettre d'améliorer la qualité des soins, de réduire les coûts des prestations médicales et de favoriser l'autonomie, notamment dans des endroits isolés.

De même l'administration en ligne constitue un moyen économique d'améliorer le service fourni aux particuliers et aux entreprises, de favoriser la participation des citoyens et de rendre l'administration ouverte et transparente. La Commission montrera l'exemple en mettant en œuvre un ensemble de services intelligents qui faciliteront les procédures administratives normalisées et le partage d'informations et simplifieront les relations avec la Commission.

Mise en œuvre et gouvernance

Le succès de la stratégie numérique dépend d'une exécution méticuleuse de la panoplie complète d'actions qu'elle prévoit, conformément à la structure de gouvernance Europe 2020. La Commission entreprendra par conséquent les actions suivantes:

  • Établir un mécanisme de coordination interne, dont la cheville ouvrière sera un groupe de Commissaires chargé d'assurer une coordination efficace entre les différentes politiques, en faisant référence, en particulier, à l'ensemble d'initiatives législatives proposées dans le cadre de la stratégie numérique.
  • Instaurer une coopération étroite avec les États membres, le Parlement européen et toutes les parties intéressées
  • Faire un bilan régulier des progrès réalisés dans le cadre de la stratégie numérique en publiant tous les ans un tableau de bord.
  • Organiser, avec les parties intéressées, un vaste débat sur les progrès réalisés, tels qu'ils ressortent des tableaux de bord numériques.
  • Pour rendre compte des résultats de ces activités, la Commission soumettra un rapport d'avancement annuel au Conseil Européen.


Liens utiles

Le site de la Commission européenne : http://ec.europa.eu/information_society/digital-agenda/index_fr.htm

Communication sur la stratégie numérique : http://ec.europa.eu/information_society/digital-agenda/documents/digital-agenda-communication-fr.pdf 

Print Friendly